Quelles sont les conséquences des paiements en retard sur des mensualités de crédit à la consommation ?

crédit à la consommation

Publié le : 23 novembre 20237 mins de lecture

Les banques qui prêtent de l’argent dans le cadre d’un crédit consommation doivent vérifier la solvabilité de l’emprunteur : c’est une obligation légale qui minimise les risques de surendettement. Mais parfois, des changements de situation ou des dépenses accrues peuvent mettre l’emprunteur en difficulté dans le remboursement des échéances prévues. Le sujet « changement des mensualités de mon crédit de consommation » devient alors prépondérant pour éviter des conséquences pénalisantes sur le long terme. En effet, des retards de paiements contribuent à faire augmenter le coût du crédit global, en plus de générer des frais supplémentaires.

Les retards de paiement peuvent avoir des répercussions immédiates

Il est souvent trop tard lorsqu’un emprunteur commence à se demander : « puis-je changer les mensualités de mon crédit consommation ? », c’est-à-dire qu’une ou plusieurs échéances n’ont pas été réglées, occasionnant des répercussions directes. Le retard de paiement d’une mensualité de crédit conso entraine l’application de frais qui sont parfois établis sous forme de pénalités fixes, mais qui peuvent aussi prendre la forme d’un pourcentage formulé sur le montant en retard. Le contrat initial prévoit ces frais, il faut donc s’y référer rapidement à la moindre crainte de ne pas pouvoir rembourser à temps une échéance, pour comprendre les implications financières que cela produit.

Si vous êtes en retard dans vos paiements, réagissez au plus vite. Les frais s’accumulent au fur et à mesure des mensualités manquées, ce qui peut très vite donner lieu à une hausse considérable du coût du crédit qui met encore plus en péril votre équilibre financier. Vous pouvez par exemple regarder sur particuliers.sg.fr les conditions de modification de vos mensualités, en vous y prenant autant que possible à l’avance dès que vous sentez que votre situation financière devient compliquée. En général, le changement des échéances ne peut survenir qu’après plusieurs mois de paiement des mensualités. Cette option est accessible avec parcimonie, et rarement plus d’une fois par an, avec une limite de durée de crédit fixée à un nombre maximal de mois. Certains prêteurs n’hésitent pas à revoir à la hausse le taux d’intérêt du crédit global en cas de manquement au remboursement, car ce retard peut être vu comme un facteur de risque accru. Les paiements suivants risquent alors d’être plus élevés, et le crédit plus onéreux qu’il ne l’était lors de la souscription. Pour éviter des conséquences difficiles à gérer, contactez votre organisme prêteur afin de négocier une solution qui puisse vous aider à rembourser votre crédit conso à temps. Cela peut être une restructuration de la dette, ou la proposition de conditions de paiement assouplies.

Quelles sont les conséquences au long terme des retards de paiement ?

Le score de crédit de l’emprunteur est forcément affecté par des retards de paiement des mensualités de crédit conso. Plus le retard est important et s’accumule, plus le score de crédit sera touché. La banque prêteuse dispose du droit de signaler les incidents de paiement aux autres organismes. Elle vous informera des conséquences prévues à l’infraction dès votre premier manquement. En fonction du montant du crédit et de ses conditions d’obtention, il peut y avoir une indemnité à verser, mais aussi, dans les cas les plus graves, un remboursement total du capital emprunté et des intérêts correspondants demandé par la banque. La communication est donc essentielle dès le départ pour prévenir l’aggravation de la situation et envisager la solution qui vous semble peut-être salutaire : changer les mensualités de mon crédit de consommation.

Il faut savoir qu’un retard de paiement affecte le score de crédit pendant des années. Si vous voulez obtenir à nouveau un prêt, quel qu’il soit, ce sera beaucoup plus compliqué et vous devrez justifier des efforts faits pour retrouver un équilibre financier durable. Même dans le cas où vous parvenez à obtenir le crédit souhaité, vous n’aurez guère de marge de négociation et devrez accepter des termes handicapants comme des frais plus onéreux, des taux d’intérêts majorés ou des sommes prêtées inférieures à celles que vous pourriez avoir avec vos revenus. L’une des conséquences à craindre lors de retards de paiement est l’effet boule de neige ou domino. Une échéance non remboursée s’accompagne de frais supplémentaires qui rendent plus difficiles les remboursements suivants. Au fur et à mesure, l’emprunteur peut se retrouver accablé de dettes qu’il ne peut pas rembourser, chaque nouvelle dette étant contractée pour en payer une ancienne.

Apprenez à prévenir et gérer vos retards de paiement

La meilleure arme pour éviter les retards de paiement est la gestion financière précise et régulière de vos revenus et dépenses. Il est indispensable d’établir un budget comprenant les échéances que vous devez rembourser chaque mois, de façon à pouvoir anticiper des difficultés et à mettre en place des solutions qui éviteront les frais. Par exemple, en vous demandant « puis-je changer les mensualités de mon crédit consommation ? » plusieurs mois à l’avance, vous pouvez ajuster vos échéances en fonction des changements qui pourraient survenir et affecter vos revenus, donc votre capacité à rembourser les montants dus.

Parfois, malgré toutes les précautions prises, l’imprévu survient. Si vous avez épuisé votre fonds d’urgence et que vous avez l’impression que vous ne pourrez pas rembourser vos prochaines échéances de crédit, tournez-vous d’abord vers l’assurance. Celle-ci n’est pas obligatoire, mais elle est souvent préconisée par les banques pour couvrir les situations qui pourraient vous laisser dans l’embarras économique comme un licenciement, une maladie de longue durée ou une situation d’invalidité consécutive à un accident. L’assurance peut prendre en charge le paiement de tout ou partie du crédit restant, selon le contrat choisi et la mesure de votre incapacité financière. En l’absence d’assurance, deux moyens peuvent vous permettre de vous en sortir sans retards de paiement accompagnés des sanctions prévues. D’abord, contactez l’emprunteur et voyez avec lui si des négociations ou reports de mensualités sont possibles. Le cas contraire, vous pouvez monter un dossier attestant de vos nouvelles difficultés, et le présenter au tribunal pour solliciter une suspension des remboursements. C’est une porte de sortie qui vous octroie un délai jusqu’à 2 ans pour retrouver une situation financière saine.

Plan du site